Fans of Rachid Taha? This blog is YOUR multilingual community crossroad to share pictures, concerts reviews, news, interviews, links, articles! Fans de Rachid Taha? Ce blog est VOTRE carrefour communautaire plurilingue où partager photos, reportages sur ses concerts, infos, interviews, liens, articles! Esto blog es VUESTRA comunidad multilingue donde reunir fotos, reportajes de sus conciertos, noticias, entrevistas, links, articulos! THE TAHAFANBLOG WITH YOU FROM 2004!!!

Sunday, April 10, 2005

Rachid: tout le monde en parle!

Cette nuit, Rachid Taha était l'un des invités du fameux talk-show français pour noctambules "Tout le monde en parle" sur France 2! Et il était bien ce Tout le monde en parle: maintenant ... on parie combien que tout le monde en parle? En paaaarle*!!!!

C'est vers 3 heures du mat' que Rachid - costard rouge en cuir, celui du concert de l'Elysée-Montmartre, et fez turc ("une façon de représenter les Ottomans") - a redéfini plusieurs de ses concepts politiques (pour ses fans évidents, mais il a pu ainsi faire se dresser de nouvelles oreilles): son Coran alternatif ("jouissif"), son antipathie pour les communautés et le fait que lui, étant arabe, travaille tout aussi bien avec des gens d'origine juive qu'avec d'autres, que Alain Lahana par exemple, son producteur, lui permet de faire des concerts dans les pays arabes, et qu'il en admire plus d'un, comme Simone Veil ou Badinter, insistant sur le fait qu'aujourd'hui le communautarisme est surtout religieux et qu'il faut le combattre; qu'en Egypte, pendant une interview, il a révélé à la jounaliste que "Aicha" de Khaled, par exemple, a été écrite par Jean-Jacques Goldman, qui est juif, et que la journaliste a apparemment appris quelque chose!

Il en a aussi profité pour dire que pendant ses récents voyages au Moyen Orient il a fortement senti que les gens désirent avoir une démocratie comme en ont d'autres cultures - donnant une citation de son "H'asbu-hum" (= Demandez-leur des comptes!) que tout le monde, racontait-il, reprenait en choeur à Amman - et que ce désir est crucial pour ces cultures, "au-delà de la question de l'occupation de l'Irak qui a mené le peuple à des élections" (ça va faire couler de l'encre!).

Frédéric Beigbeder, invité lui aussi, a fait irruption à chaque intervention de Rachid avec un: "C'est important ce qu'il dit car personne ne le dit, et en plus il s'expose en le faisant...". Thierry Ardisson lui, le maitre de cérémonie- "en-noir-bonsoir!", a quant à lui, présenté Rachid comme une star internationale ("car en France vous ne le savez peut-etre pas!"), et là aussi Beigbeder a ajouté "Il n'est pas énorme, il est huge"; ce à quoi Rachid a dit qu'en Russie il sera, comme à Paris le premier avril, avec Brian Eno (info: Brian Eno et lui se seraient rencontrés parce que Eno aurait bien voulu faire une reprise de "Habina"??). Thierry a donné comme super référence de la rockitude de Taha le titre "Migra" de Santana (sur Supernatural) qui n'est autre qu'une reprise de "Kelma", et Rachid n'a pas protesté, au contraire. Enfin, Thierry a enchainé en demandant à Rachid s'il était bien la seule star rock arabe? Et Rachid a dit "pas rocker arabe, rocker!" Baffie, l'alter ego acide d'Ardisson, a évidemment répliqué: "T'es arabe Rachid, c'est pas la peine de te fermer les yeux!". C'est cette petite-phrase-rapide-glissée-pour-faire-mal-à-la-Baffie qui a d'ailleurs permis tout le discours que je vous ai déjà résumé plus haut.

Sinon, un regard attentif aura pu remarquer une légère grimace de Rachid quand le premier extrait musical choisi par l'émission pour illustrer sa carrière a été "Douce France", suivie de "Voilà Voilà", "Ya Rayah" et "Rock el casbah!" (avec un petit morceau de son clip). Entre nous, Ardisson aurait pu mettre un extrait ou deux en plus... comme "Barra Barra", mais bon: il voulait faire court sans doute!

Rachid n'a pas eu trop à se défendre car tout le monde le soutenait (ces dernières années Thierry Ardisson s'est de toute manière un peu radouci comme on sait); il n'a même pas été l'objet d'une Ardiview ou d'un gage*. En a suivi l'arrivée des New Order qui faisait visiblement plaisir à Rachid. Pour le Blind Test**, Rachid et les New Order se sont pourtant retrouvés dans des équipes opposées: Rachid avec Baffie et Eric Morena, les New Order avec notamment Disiz. A la console: Beigbeder (rebaptisé MC Beig pour l'occasion), déchainé ou, qui sait, émulé par les participants du talk show ?! Mais Rachid, avec la connaissance musicale encyclopédique qu'on lui connait, aurait nettement pu faire mieux!

Pour revoir l'émission il ne vous reste plus qu'à guetter sa rediffusion sur le site de Tout le monde en parle (archives) ou sur TV5 cette nuit à 2:23 heure européenne gt+2.

notes:
* pour ceux qui - hors francophonie - ne connaitraient pas ce talk-show, Tout le monde en parle est parsemée de slogans répétés par le public et qui fonctionnent un peu comme des private jokes propres au programme, comme "Tout le Monde en parle, en paaaarle" ou "Amis de l'homme en noir bonsoir!" et enfin "Magneto Serge! (quand un extrait video promotionnel est proposé aux téléspectateurs)". Thierry Ardisson, le présentateur (l'homme en noir), choisit parfois de faire "subir" une interview thématique pas piquée des vers ou un gage (tiré au sort par la victime) à certains de ses invités. Il est assisté par Laurent Baffie qui dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Résultat: tout le monde en parle!
**la fin du show comporte un jeu qui consiste à reconnaitre le plus rapidement possible les auteurs de chansons dont on passe seulement le début. Il y a deux équipes - chacune formée d'invités - et l'une des 2 doit gagner.

compte-rendu: kelma copyright 2005

Thierry Ardisson

No comments: